Flaubert (et moi)

Emma m'écrit. Je reçois une lettre de l'Association pour le dépistage des cancers en Seine-Maritime. Elle s'est baptisée EMMA, pour une raison qui m'échappe. Est-ce un acronyme ? Mais composé avec les lettres de quelle suite de mots ? Pour le dépistage du cancer du sein, on pourrait penser au M de mammaire (Emma est tout entier dans mammaire). Mais le dépistage du cancer colo-rectal ? Quoi qu'il en soit, l'annonce d'un éventuel cancer par Emma s'en trouvera considérablement adoucie. (10 décembre 2012).

Paris-Normandie rapporte les perles entendues à l'Office de tourisme de Rouen pendant l'été. Un touriste demande : « Le pont Flaubert, il est rive droite ou rive gauche ? » (Communiqué par F., le 4 septembre 2012.)
Quelle question ! On voit bien que les touristes ne connaissent rien à la sociologie rouennaise. Comme s'il existait des ponts entre la rive droite et la rive gauche ! Il n'y a pas qu'en Avignon que les ponts, commencés rive droite, s'arrêtent au milieu du fleuve, pour éviter que les classes dangereuses n'envahissent les beaux quartiers .

Prise de conscience que presque toutes mes relations, travail, amitié, etc., sont liées d’une manière ou d’une autre à Flaubert. Bref, je dois une grande partie de ma vie à Flaubert, entre énergie et aliénation. Centre de convergence et d’expansion d’un « réseau » social et affectif. Tendance à mesurer les distances, les proximités, par rapport à ce point fixe, comme une constellation de planètes autour d’un soleil. On pourrait filer la métaphore cosmique en tenant compte des circonférences, des distances, des attractions et répulsions, des satellites gravitant autour des planètes… Il y a même des astres morts, certaines relations qui ne tenaient qu’à Flaubert, et ce lien ayant disparu, la personne aussi.

Présentation sur le site des transcriptions de Madame Bovary.